Accueil » Le métier d’ostéopathe animalier » Ostéopathie canine

L’ostéopathie canine : qu’est-ce que c’est et quand y faire appel ?

Découvrez en quoi consiste l'ostéopathie canine, et comment en fair son métier

L’ostéopathe canin fait désormais partie intégrante du panel de soins dispensés aux chiens

Aujourd’hui, de plus en plus de propriétaires et d’éleveurs de chiens font appel à l’ostéopathie canine pour traiter ou prévenir certains problèmes de santé. Ainsi, l’ostéopathe canin fait désormais partie intégrante du panel de soins dispensés aux chiens. Que ce soit auprès de particuliers ou dans les élevages canins, l’ostéopathe animalier peut aider et soulager l’animal grâce à des pratiques manuelles spécifiques. Alors en quoi consiste l’ostéopathie canine ? Qui peut la pratiquer et dans quels cas faire appel à un ostéopathe canin ? On vous répond.

L’ostéopathie canine : en quoi ça consiste ?

L’ostéopathe canin est un praticien qui a suivi une formation en ostéopathie animale pour pouvoir exercer. Cette une médecine manuelle douce peut être à usage curatif, préventif ou complémentaire. Grâce à l’observation et la palpation de la zone douloureuse chez le chien, l’ostéopathe canin peut établir un diagnostic de la lésion. En fonction de ce diagnostic, il exécute des manipulations douces pour permettre à l’animal de retrouver une bonne mobilité. Il y a donc une libération des tensions causant la gêne ou la douleur. L’ostéopathe canin utilise ses mains pour soulager et soigner les problèmes de santé touchant les articulations, les muscles ou les organes.

Pour quelles raisons consulter un ostéopathe pour chiens ?

Le métier d’ostéopathe animalier est aujourd’hui en pleine expansion et les débouchés sont nombreux, car les propriétaires de chiens et les éleveurs sont de plus en plus nombreux à faire appel à cette médecine douce. De nombreuses raisons peuvent amener les propriétaires de chiens à vouloir consulter un ostéopathe canin. L’ostéopathie canine peut être utile dans les cas suivants :

  • Pour traiter des raideurs aux articulations ou une boiterie.
  • Dans le cas de certains troubles métaboliques.
  • En cas de troubles digestifs (vomissements, diarrhées, etc).
  • Pour soulager les problèmes cutanés (allergies, etc).
  • En cas de difficultés liées à la reproduction.
  • Dans les cas de troubles de la croissance.
  • Et aussi pour certains troubles du comportement (anxiété, agressivité, etc).

Il est important de savoir qu’on peut avoir recours à l’ostéopathie canine à titre préventif. Cela s’avère utile notamment pour les chiens sportifs ou de travail. L’ostéopathie canine convient à toutes les races de chiens, aux chiots, aux jeunes chiens et chiens âgés également.

Comment se déroule une consultation d’ostéopathie canine ?

Une consultation d’ostéopathie canine commence toujours par une auscultation de l’animal. Le chien est examiné par l’ostéopathe canin grâce à des palpations. Le praticien doit détecter les contractions musculaires au passage de ses mains et évaluer le Mouvement Respiratoire Primaire du chien (pulsations provenant du crâne de l’animal et se propageant dans tout l’organisme de l’animal). Après la palpation, l’ostéopathe animalier peut émettre un diagnostic afin de recommander des examens vétérinaire complémentaires ou bien de procéder à des manipulations spécifiques pour rééquilibrer l’organisme. C’est grâce aux manipulations que l’ostéopathe canin peut améliorer la circulation sanguine et la circulation de l’influx nerveux de l’animal. En fonction du problème identifié, il effectue des massages, des manipulations viscérales ou des immobilisations des articulations par exemple. Après une séance d’ostéopathie pour chien, l’animal doit généralement être au repos dans les 48 heures qui suivent. Si une nouvelle consultation d’ostéopathie animale est programmée, elle est alors espacée de plusieurs semaines.

Il est recommandé de consulter un ostéopathe animalier qui a suivi une formation d’ostéopathie animale reconnue par l’Etat. Les disciplines d'ostéopathie bovine et d'ostéopathie équine existent également.